Shiatsu Paris, le site de Christophe Triet, praticien certifié école IokaïShiatsu Paris : patiente recevant un Shiatsu
Contact : Christophe Triet
50 quai des Orfèvres - 75001 Paris
Tél.: 01 46 33 51 99 ou 06 25 30 69 23
christophe.triet@orange.fr

Les principes du Shiatsu

Shi = doigt  /  Atsu = presser

Le Shiatsu agit en stimulant le “ki” (ou “qi”), ou “énergie vitale”. Il en harmonise le flux dans l’organisme et en corrige les éventuels dysfonctionnements.
Ces dysfonctionnements peuvent être soit origine, soit conséquence de désordres fonctionnels, structurels ou organiques.

Sa technique repose sur :

  • des pressions stables et continues avec les doigts et les mains sur les voies empruntées par l'énergie (les “méridiens”) ainsi que sur les points d’acupuncture ;
  • des étirements et mobilisations (travail sur tendons et articulations) ;
  • des exercices de respiration. Comme dans toutes les techniques énergétiques, la respiration tient une place importante. Elle participe à la libération des tensions et des blocages d'ordre énergétique.

Qu'apporte le Shiatsu ?

Shiatsu Paris

Le Shiatsu restaure la libre-circulation de l’énergie dans le corps.
Il aide l’organisme à retrouver son équilibre interne.
Il améliore le fonctionnement des organes et du système nerveux autonome.

Il est donc efficace dans le cas des troubles liés au mode de vie, notamment pour :

  • réduire le stress,
  • retrouver le calme, le sommeil et le dynamisme,
  • soulager les tensions physiques et psychiques,
  • retrouver sa capacité à récupérer (convalescence),
  • prévenir et calmer des troubles digestifs et intestinaux, respiratoires et circulatoires,
  • apaiser les tensions articulaires, musculaires et nerveuses,
  • soulager certain types de douleurs.

Le Shiatsu permet par ailleurs d'apprendre à mieux se connaître, en révélant les tensions les plus profondes liées au psychisme.

Le Shiatsu joue un rôle préventif, en stimulant le pouvoir naturel de guérison du corps.
Dans la culture extrême-orientale, c'est un aspect essentiel. Une maxime populaire chinoise dit qu'il faut "soigner ce qui n'est pas encore malade". Il n'y a encore pas si longtemps, le médecin chinois n'était rétribué que tant que son patient restait en bonne santé.

Le Shiatsu ne saurait, en aucun cas, se substituer à un traitement médical en cas de pathologie grave ou en présence de symptômes pouvant laisser soupçonner une telle pathologie.

Le Shiatsu et la Médecine orientale

Cabinet de Shiatsu à Paris : Christophe Triet

Le Shiatsu est une pratique thérapeutique et préventive très usitée à laquelle on a couramment recours au Japon. Il est, aujourd'hui, de plus en plus répandu en Occident.
Il apparaît sous sa forme actuelle au début du XXe siècle, mais ses racines sont beaucoup plus anciennes :

  • ses fondements théoriques sont issus de la Médecine Traditionnelle Chinoise,
  • sa technique, du Dôin-Angyô (exercices de santé visant à favoriser la libre-circulation du qi) et du Téaté (traitement par le toucher de la main). Ces deux anciennes formes de traitement ont été centrales en Médecine chinoise, par exemple dans l’élaboration du trajet des méridiens.

Si le Shiatsu s’est développé suivant les principes fondamentaux de l’énergétique orientale il s'enrichit aussi régulièrement des apports de la médecine moderne et des thérapeutiques alternatives et globales.

Le Ministère de la Santé du Japon reconnaît  le Shiatsu comme médecine à part entière depuis 1955. Il en donne la définition suivante : “Le Shiatsu est un traitement qui utilise les pouces et les paumes des mains pour faire pression en certains points du corps humain afin de corriger ses irrégularités et de conserver ou d’améliorer sa santé”.

Le Parlement Européen a identifié le Shiatsu comme une des 8 méthodes de "médecine non conventionnelle" digne d’intérêt en 1997 (parmi lesquelles : ostéopathie, médecine traditionnelle chinoise...).